Écrire, c’est dessiner une porte sur un mur infranchissable, et puis l’ouvrir.
Christian Bobin

les ateliers proposent deux voies d’expérimentation :

  • La première est celle de l‘écriture spontanée, sur place.  Après deux ou trois petits exercices d’échauffement de la plume et des neurones, nous écrivons un texte selon un thème, une image, un objet, diverses propositions qui permettent d’aborder l’inspiration sous des angles différents. La pression exercée par l’inconnu et par le temps d’écriture minuté libère la spontanéité et la créativité. Le but est d’apprendre à lâcher prise et ainsi de nous découvrir des capacités créatrices insoupçonnées. Le style importe moins que la joie d’écrire. Émotions garanties !
  • La deuxième voie est un récit écrit chez soi (écriture élaborée), sur un thème commun donné quinze jours à l’avance. Le travail est différent, il s’agit d’avoir le temps de reprendre notre texte, de l’améliorer, de le peaufiner jusqu’à satisfaction. À l’affût d’une phrase mal tournée, d’une répétition, d’une intrigue peu compréhensible, d’une chute décevante, l’auteur puise dans ses propres ressources pour progresser. Les commentaires du groupe et de l’animatrice viendront soutenir et valoriser ses efforts.

plusieurs ateliers réguliers existent

chaque semaine,
le mardi de 18 à 19 heures 45
à la julienne
(Maison des Arts et de la Culture)
à Plan-les-Ouates

alternance entre écriture spontanée
et écriture élaborée

une fois tous les 2 mois ,
le dimanche de 14 à 17 heures
à Plan-les-Ouates

jouer ses textes et déclencher l’inspiration
par l’improvisation théâtrale

atelier écriture et improvisation

deux fois par mois,
le samedi de 14 à 17 heures

quartier de la gare (dès septembre)

écriture spontanée
et écriture élaborée

et si vous faites partie du MDA,

un vendredi par mois de 14 à 16 heures
à la Jonction

uniquement
écriture spontanée

Vous êtes loin de Genève ? L’atelier existe aussi sous forme itinérante.

Ateliers ponctuels : à la journée ou à la semaine