Mois : septembre 2020

Colère blanche et trou noir

Céline sourit à son reflet dans le miroir. Ses grands yeux bleus limpides n’ont pas encore renoncé à la candeur et à l’innocence de l’enfance et posent toujours sur le monde un regard émerveillé. Elle observe sa peau claire, si fine et délicate qu’elle ne semble pas posséder le pouvoir de la protéger des agressions extérieures. Elle aime moins sa bouche, elle trouve qu’elle ressemble à ces petites lèvres peintes en rose sur le visage des poupées d’antan, et qui leur donnent un air pincé et peu naturel. C’est pourquoi elle sourit tout le temps, pour adoucir cette moue figée de celluloïd.

Par Marie Vallaury 26 septembre 2020 0

Un ça va, deux c’est trop

La nuit est glaciale. Jim et Jeff sont emmitouflés dans une parka fourrée noire qui absorbe la pâle lueur des réverbères. De sa main gantée, Jim rajuste son bonnet pour se protéger des rafales de vent. Les pieds trempés par leur longue station dans un amas de neige sale fondue, il étouffe un juron. Les deux frères sont dissimulés derrière de vieux containers qui répandent dans la ruelle déserte une odeur de pourriture et de rat crevé. Des ombres épaisses leur collent à la peau, comme un manteau d’angoisse trop serré.

Par Marie Vallaury 26 septembre 2020 0

Noces de chêne

Le repas avait été joyeux. Un menu festif, quelques guirlandes au mur, et même l’autorisation exceptionnelle d’un verre de vin par personne. Ils sont une soixantaine attablés, par petits groupes de quatre. Déjà certains s’endorment à moitié, la tête penchée sur leur chemise du dimanche ou leur robe de fête.

Par Marie Vallaury 23 septembre 2020 0